Pour la petite histoire…

Le corps de logis de la ferme date de 1791 et a été entièrement restauré en 2013. Il se situe dans le site classé du parc de Rolley.

 

Le domaine de Rolley était, au Moyen Age, constitué d’un château, d’une ferme, d’une forge, d’un moulin ainsi que de 296 hectares de terres agricoles et de bois. L’existence du château-fort semble dater du 13ème siècle, et il est dit qu’en 1475, Charles le Téméraire y passa une nuit.

 

La ferme du château de Rolley fut quant à elle érigée dès 1791 avec la construction du corps de logis.

 

A partir de 1940, Rolley connut les soubresauts de la deuxième guerre mondiale. Dans ses bois fut abattu, le 2 mars 1940, l’avion du lieutenant aviateur belge Xavier Henrard. Premier soldat belge et premier aviateur allié abattu, victime de l’équipage d’un Dornier allemand violant la neutralité de notre territoire.

 

Le fait historique le plus marquant reste la place que le site de Rolley occupa lors de la Bataille des Ardennes en 1944. En effet, Bastogne, entourée par les forces allemandes, comptait sur plusieurs régiments faisant partie de l’illustre 101ème Airborne,  pour la défendre. L’un de ces régiments, le 502ème  avait pris comme quartier général le château tandis que le corps de logis de la ferme du château de Rolley était transformé en hôpital et les étables en baraques pour les soldats US. De nombreux soldats américains mais aussi allemands y furent donc opérés.

 

Le général major M. Taylor, commandant la 101ème Airborne Division y passa d’ailleurs la nuit le 28 décembre 1944, et le brigadier général A. McAuliffe y fut décoré par le général G. Patton le 30 janvier 1945.

 

Entièrement rénovée en 2013, la ferme du château de Rolley peut aujourd’hui accueillir jusqu’à 30 personnes pour la location, comprenant 12 chambres avec 12 salles-de-bain privatives, une grande cuisine hyper équipée, un double salon avec feu ouvert, une salle de séminaire de 60 m², une salle de jeu de 60m² avec bar, billard et kicker… En bref, tout le confort d’un hôtel haut de gamme, avec la convivialité d’une belle maison en pierres du pays, entourée de forêts, champs et étangs en Haute Ardenne.